Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eric AXEL - KARNAG PUCES

La vie à Carnac, mais aussi le Cinéma, l'humour, la cuisine et plein d'autres choses - Pour nous joindre : ericaxel@jslm.net

UN REGARD SUR LA VILLE

Libres propos

 

 

LE COMBAT

DES HORACES

ET

DES CUIRACES

 

La lutte homérique engagée par les ténors élus de notre si belle et si moribonde commune, pour la conquête du perchoir s'est traduite à ce jour par une non victoire des deux protagonistes.

Même si tous deux ont tenté de caresser au mieux dans le sens du poil les futurs électeurs.

Hé ! Oui ! jeune Carnacois, nous sommes bel et bien en campagne électorale.

D'ailleurs, il suffit de voir la présence un peu plus assidue de certains prétendants spécialistes de plan de circulation, ou du moins se veulent ils ainsi, sur les bancs du conseil.

La commune est donc à la croisée des chemins, ou bien, elle se laisse entrainer par sa frange la plus contestataire qui ne rêve que de prouver que lorsqu'ils étaient au perchoir ils n'étaient pas les drôles d'oiseaux qui, à leur corps défendant, paraissent être aujourd'hui.

Ou bien, elle garde les représentants des valeurs chères à la population d'émigrés citadins, qui l'ont conduit à se recroqueviller sur un lent déclin de la ville.

Que veux tu, jeune carnacois, si l'accession au pouvoir est un rêve difficile à atteindre, son exercice est encore, crois moi, bien plus dur.

Il est quand même extraordinaire de constater que chacune des deux parties, si populaires soient elles, risquerait sûrement d'être mise en minorité si un éventuel sondage avait lieu aujourd'hui.

C'est pourquoi, il ne faut pas laisser le pouvoir uniquement à ceux qui veulent l'exercer. Il ne faut pas que la défense des intérêts des citoyens de Carnac, ne serve de cache sexe pour véhiculer des intérêts bien plus personnels.

Devons nous constater aujourd'hui que la rupture est belle et bien consommée entre les résidents carnacois et leurs élus ?

Il est trop tôt pour le dire, mais le ver est dans le fruit et la réconciliation entre les votants et les élus est fortement problématique.

Si les dirigeants continuent leur dérives verbales et d'appréciation de la volonté du peuple carnacois, ils auront de plus en plus de mal à s'attacher un électorat modéré qui n'est certainement pas sensible, pour une bonne part, à leur vision de la gestion communale.

Tu sais jeune carnacois, quand tu n'y es pas, tu voudrais bien y être, et quand tu y es, tu n'y arrives pas.

Le visiteur qui vous envoie cet e-mail n'a pas eu connaissance de votre adresse de messagerie.

                                                                                                           Linsoumi

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :